FAQ : une réponse aux questions les plus fréquemment posées

Vous vous posez des questions sur votre maladie ? C’est normal. Nous vous avons préparé une liste des questions les plus fréquentes, avec les réponses.

La maladie de Crohn et la rectocolite sont des maladies inflammatoires de l’intestin et sont principalement associées à des troubles digestifs, des douleurs abdominales et des diarrhées. Dans le cas de rectocolite, les douleurs abdominales se situent généralement dans la partie gauche de l’abdomen et dans le bas-ventre, et les poussées rendent souvent la diarrhée sanglante.

Lire la suite

Maladie de Crohn – complications :

– Communication anormale de l’intestin avec d’autres parties de ce même intestin ou avec des organes environnants.

Lire la suite

Les patients atteints de maladies intestinales inflammatoires connaissent des périodes de poussée et de rémission. Les crises engendrent de nombreuses douleurs, tandis que les rémissions sont des périodes plus calmes voire sans symptômes.

Lire la suite

Il existe de nombreux traitements pour ces deux maladies. Néanmoins, la chirurgie peut s’avérer nécessaire chez 20 à 30 % des patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin.

Lire la suite

La maladie de Crohn et la rectocolite sont héréditaires dans une certaine mesure. Cependant, d’autres facteurs, tels que le système immunitaire, la flore intestinale et les facteurs environnementaux, contribuent également au développement de la rectocolite.

Lire la suite

MICI est l’abréviation de ‘Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin’ (en anglais : IBD ‘Inflammatory Bowel Disease’. Une maladie inflammatoire de l’intestin est une inflammation chronique de l’intestin. Les formes les plus courantes de MICI sont la maladie de Crohn et de la rectocolite.

Lire la suite

Il existe des vaccins vivants et des vaccins inactivés. Les vaccins inactivés peuvent toujours vous être administrés. Il faut cependant se montrer prudent(e) avec les vaccins vivants.

Lire la suite

Non, ni la maladie de Crohn ni la rectocolite ne sont contagieuses. Il n’est donc certainement pas nécessaire de tenir les nouveau-nés ou patients plus âgés à distance d’une personne atteinte de la maladie de Crohn ou de la rectocolite, par risque d’infection.

Lire la suite

Non un autotest fiable n’existe pas. Pour diagnostiquer une maladie de Crohn ou de la rectocolite, vous devez consulter un spécialiste, à savoir un gastro-entérologue.

Lire la suite

La maladie de Crohn et de la rectocolite ont un impact majeur sur la vie quotidienne des patients. Toutefois, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus travailler (à temps plein).

Lire la suite

Maladie de Crohn : espérance de vie/ La rectocolite : espérance de vie
La maladie de Crohn et de la rectocolite ulcéro-hémorragique ne sont pas mortelles. En outre, l’espérance de vie des patients atteints de la maladie de Crohn et de la rectocolite est similaire à celle des autres personnes de leur âge.

Lire la suite

La rectocolite ulcéro-hémorragique et la maladie de Crohn sont toutes les deux des inflammations chroniques du tube digestif.

Lire la suite

Rien n’indique que vous devrez obligatoirement porter une stomie. Il est parfois nécessaire de devoir subir une opération au cours de laquelle on procède à l’ablation d’un segment de l’intestin. À cette occasion, vous devrez peut-être porter une stomie de manière provisoire.

Lire la suite

Les médecins recommandent aux patients atteints de la maladie de Crohn ou de rectocolite ulcéro-hémorragique d’arrêter de fumer. Fumer augmente le risque de développer la maladie de Crohn et en aggrave les symptômes. Une consommation excessive d’alcool provoque une déshydratation, ce qu’il faut absolument éviter.

Lire la suite

Les MICI entretiennent une relation complexe avec l’alimentation. Lors d’une crise, les patients ne tolèrent souvent que très peu d’aliments. De même, lors d’une rémission, des patients peuvent parfois mal réagir à certains aliments.

Lire la suite

Si vous avez des poussées, consultez toujours votre spécialiste. Nous avons quelques conseils pour soulager les symptômes des poussées.

Lire la suite

Non. D’un point de vue biologique, les chances de grossesse sont en principe les mêmes chez les patientes atteintes de Crohn ou rectocolite ulcéro-hémorragiqueque chez les femmes saines.

Lire la suite

Si la fécondation a lieu pendant une phase d’inactivité de la maladie, le risque de récidive est le même que chez les femmes qui ne sont pas enceintes. Cependant, si la fécondation a lieu pendant une phase active, le risque que cette activité perdure pendant la grossesse est accru.

Lire la suite

Tout comme chez l’adulte, les symptômes varient d’un enfant à l’autre et peuvent être plus sévères chez certains que chez d’autres.

Lire la suite

Tout comme chez l’adulte, l’inflammation se déclare surtout au niveau du transit entre l’intestin grêle et le gros intestin. C’est le cas chez les adultes, comme chez les enfants et les bébés.

Lire la suite
Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur ce site pour suivre les visiteurs par le biais de Google Analytics. En poursuivant votre visite, vous acceptez les conditions suivantes. Plus d’information