Les MICI entretiennent une relation complexe avec l’alimentation. Lors d’une crise, les patients ne tolèrent souvent que très peu d’aliments. De même, lors d’une rémission, des patients peuvent parfois mal réagir à certains aliments.

La rectocolite/Maladie de Crohn : régime alimentaire
Le corps d’un patient atteint d’une MICI a besoin de nutriments supplémentaires à cause des symptômes de la maladie. Les patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin savent en général ce qu’ils supportent et ne supportent pas. Il n’y a à ce stade aucune preuve clinique qu’un aliment en particulier puisse causer une crise. Il n’existe pas non plus de régime alimentaire qui permette d’exclure totalement une rechute.

Pendant les phases de rémission, il est important de manger varié et équilibré. Une alimentation ‘équilibrée’, signifie consommer suffisamment d’aliments de chaque groupe alimentaire (vitamines, minéraux, protéines, graisses et glucides). Par conséquent, c’est une mauvaise idée de simplement exclure des aliments de votre menu en période de rémission.

De nombreux patients tiennent un ‘journal alimentaire’. Ils découvrent ainsi quels sont les éléments nutritionnels qui aggravent leurs symptômes et quels sont ceux qu’ils doivent donc éviter. Ils compensent les carences qui en résultent en concertation avec un(e) diététicien(ne).

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur ce site pour suivre les visiteurs par le biais de Google Analytics. En poursuivant votre visite, vous acceptez les conditions suivantes. Plus d’information