La maladie de Crohn et la rectocolite sont des maladies inflammatoires de l’intestin et sont principalement associées à des troubles digestifs, des douleurs abdominales et des diarrhées. Dans le cas de rectocolite, les douleurs abdominales se situent généralement dans la partie gauche de l’abdomen et dans le bas-ventre, et les poussées rendent souvent la diarrhée sanglante.

Troubles survenant en dehors du tractus gastro-intestinal (symptômes extra-intestinaux)
Il arrive parfois que certains symptômes ne concernent pas, à première vue, le système digestif. Ces troubles incluent :

– Inflammation des articulations (au niveau de la colonne vertébrale, du bassin ou des membres supérieurs ou inférieurs).

– Troubles cutanés (nodules violacés, douloureux et chauds au toucher, ou ulcères suite à des traumatismes locaux).

– Troubles oculaires (irritation des yeux, trouble de vue, larmoiement ou douleur).

– Calculs rénaux.

– Lésion du foie, qui peut endommager les canaux biliaires et entraîner la formation de calculs biliaires.

– Les autres symptômes sont la fatigue, les nausées, la perte d’appétit, la fièvre, l’anémie, les pertes de sang, l’essoufflement, la pâleur, les douleurs dorsales, les abcès et les aphtes.

Cas grave de maladie de Crohn
Dans les cas graves, des rétrécissements intestinaux, des fistules, une perte de poids, une dénutrition peuvent survenir, ainsi qu’un retard de croissance chez l’enfant.

Cas grave de rectocolite
Dans les cas graves, une perte de poids importante, une dénutrition peuvent survenir, ainsi qu’un retard de croissance chez l’enfant. Possible également : un mégacôlon toxique. Un mégacôlon toxique est une inflammation aiguë du côlon caractérisée par un gonflement de ce dernier.

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur ce site pour suivre les visiteurs par le biais de Google Analytics. En poursuivant votre visite, vous acceptez les conditions suivantes. Plus d’information