Il existe de nombreux traitements pour ces deux maladies. Néanmoins, la chirurgie peut s’avérer nécessaire chez 20 à 30 % des patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin. Cela se produit principalement pour les raisons suivantes :

– Les médicaments ne sont pas assez efficaces.
– On constate des obstructions récurrentes de l’intestin (par exemple, rétrécissement ou occlusion).
– Les intestins n’assimilent plus suffisamment de nutriments.
– On constate d’autres complications dans l’intestin.

Chirurgie de la rectocolite
Dans le cas de la rectocolite, les chirurgiens retirent parfois l’ensemble du côlon au cours d’une opération, y compris le rectum. Le patient doit alors porter une poche, un réservoir faisant office de rectum.

Chirurgie de la maladie de Crohn
La maladie de Crohn peut affecter tous les segments de l’intestin. Le médecin peut également envisager une intervention chirurgicale en cas de fistule ou de rétrécissement de l’intestin. Au cours de l’opération, le chirurgien ne retire que la partie du tube digestif concernée. Comme l’intestin n’est pas complètement enlevé, la maladie peut réapparaître dans d’autres zones. C’est pourquoi un suivi strict est nécessaire.

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur ce site pour suivre les visiteurs par le biais de Google Analytics. En poursuivant votre visite, vous acceptez les conditions suivantes. Plus d’information