Maladies chroniques de l’intestin : comment éviter qu’elles n’affectent votre couple ?

Close,Up,View,Of,Couple,Holding,Hands,,Loving,Wife,Supporting

Problèmes intestinaux, fatigue, peur d’un petit accident… La maladie de Crohn ou la rectocolite peut avoir un impact majeur sur votre qualité de vie. Sans compter qu’elles peuvent affecter votre couple. Comment éviter cela ? Els Pazmany, sexologue et thérapeute relationnelle, partage ses conseils lors d’un webinaire de l’asbl CCV ?

« Il ne faut pas oublier que la maladie de Crohn ou la rectocolite n’affecte pas seulement votre vie, mais aussi celle de votre partenaire », rappelle Els.

Vivre avec la maladie de Crohn ou une rectocolite, c’est difficile tant sur le plan physique qu’émotionnel. Els : « Les soucis physiques, la douleur intestinale et la fatigue vous font parfois perdre confiance en votre corps. L’amour-propre en est alors affecté, et on peut tomber dans un état dépressif. »

Comment la maladie de Crohn et la rectocolite affectent votre relation

Mais les maladies affectent également votre partenaire et votre relation avec lui/elle. Els : « Quand vous avez une poussée, cela peut limiter aussi les libertés de votre partenaire. Les partenaires s’investissent énormément pour préserver la stabilité de la famille, en s’oubliant parfois eux-mêmes. Et souvent, ces contraintes finissent par les confiner à la maison eux aussi. Ou ils se sentent impuissants face à votre souffrance. Comment gérer cela en tant que couple ? »

D’après Els, il ne fait aucun doute que tout cela met de la pression sur votre relation. « Ce qu’on voit souvent, c’est que les gens réagissent de manière plus hostile qu’ils ne le voudraient. Par fatigue ou par sentiment d’impuissance. Et là, on se retrouve pris dans un cercle vicieux d’interactions négatives. »

Voici comment on entre dans une spirale négative

Ce cercle d’interaction, c’est l’influence qu’on exerce continuellement l’un sur l’autre. On interagit, consciemment ou inconsciemment, de manière verbale ou non verbale. Els décrit une situation typique : « Imaginez. Vous êtes fatigué(e) ou avez des problèmes intestinaux, alors vous vous retirez un peu dans votre coin. Sans en avoir conscience, vous vous montrez distant(e) avec votre partenaire, peut-être parce que vous ne voulez pas le ou la déranger. Mais peut-être qu’à ce moment-là justement, votre partenaire a besoin de proximité et se sent abandonné(e). Au lieu de l’exprimer, il ou elle se met en colère. Vous allez alors encore plus prendre vos distances, ce qui aura pour résultat d’aggraver encore la colère de votre partenaire, etc. C’est ainsi qu’on se retrouve coincés dans cette spirale négative. »

Le problème est que souvent, les partenaires ne parlent pas de ces émotions plus profondes. Alors que c’est si important de les exprimer, souligne Els : « Sinon, il y a une distorsion entre vos émotions visibles et invisibles, et votre partenaire ne saura pas ce que vous ressentez vraiment. »

Quand les couples sont piégés dans ce schéma d’interaction, des difficultés surviennent. Els insiste : « Parlez-vous. Chez vous ou en thérapie. Ce n’est qu’en exprimant vraiment ce qu’on ressent qu’on peut sortir de cette spirale négative. »

Voici comment briser la spirale négative

Facile à dire, mais comment s’y prendre ? Els : « Voici ce que vous pourriez dire à votre partenaire : ‘Je me sens fatigué(e), j’ai mal. Alors je ne peux pas t’accompagner. Ce n’est pas que je veuille te tenir à distance, mais si je me repose maintenant, je retrouverai de l’énergie. Et peut-être que la prochaine fois, je pourrai t’accompagner. J’ai besoin que tu acceptes ce que je ressens, et que tu exprimes que tu as besoin de moi.’

Votre partenaire répliquera peut-être : ‘Je suis désolé(e) d’avoir été tellement en colère. J’ai dit des choses que je ne pensais pas. Mais tu es important(e) à mes yeux, c’est pour ça que j’ai envie de t’avoir à mes côtés. Je veux faire des choses avec toi.’ »

D’après Els, en communiquant de cette manière, on mène une conversation qui rapproche, permet de mieux se comprendre. « Les MICI sont un défi pour les couples. Mais ceux qui parlent ouvertement de leurs émotions les plus profondes renforcent leurs liens. »

Conseils pour une relation solide :

  • Communiquez vos désirs et vos souhaits au sein du couple. Évitez les critiques, le mépris et une attitude défensive. N’ignorez pas votre partenaire et partez d’un message ‘moi’.
  • Exprimez votre besoin de prendre soin de vous. Vous voulez vous coucher tôt ? Expliquez pourquoi.
  • Si vous savez ce que votre partenaire pense et ressent, vous vous comprendrez mieux l’un l’autre.
  • Parlez à votre partenaire de la façon dont vous vivez votre relation.
  • Vous êtes dans une spirale négative ? Il n’est pas trop tard pour restaurer ou renforcer vos liens !

Pendant le webinaire, Els parlait aussi de l’impact des MICI sur votre vie sexuelle ou votre sexualité.